Invitée à participer à une visioconférence par ADRIEN TAQUET, l'intersyndicale CGT/CSAFAM/UNSA/SPAMAF/ FO a refusé de s'exprimer et a brandi des pancartes #ASSMATSMEPRISEES pour faire par de la colère des professionnel(le)s au secrétaire d'état.

Décision contradictoires, fausses promesses, le gouvernement n'en finit pas de mener une politique totalement décousue pour affronter la crise sanitaire. Après avoir annoncé l'impossibilité d'accueillir les enfants pour les Assistant(e)s Maternel(le)s, puis le contraire le lendemain, ce fût au tour des des Maisons d'Assistant(e)s Maternel(le)s de connaître la tourmente. D'un côté un décret qui annonçait l'impossibilité d'accueillir quand les structures étaient agrées pour l'accueil de plus de 10 enfant, de l'autre, une administration qui disait le contraire ! il aura fallu attendre une semaine pour siffler la fin du match avec un nouveau décret rectificatif permettant à toutes les structures d'accueillir dans la limite d'une jauge de 10 enfants. Et puis dernier coup d'éclat, alors qu'il avait prévu un remboursement intégral de l'activité partielle, le gouvernement revient sur cette décision en limitant le remboursement des parents employeurs à 65%. De quoi révolter les professionnel(le)s et une bonne raison pour l'intersyndicale de faire remonter cette colère !

5 1 voter
Évaluation de l'article